• Paris 75006, Pissepasla, rue St Sulpice, église Saint-Sulpice,
    En double, église Saint-Sulpice, Paris VI.
  • Paris 75006, Pissepasla, rue St Sulpice, église Saint-Sulpice,
    Avec réverbère et bouche d'aération, église Saint-Sulpice, Paris VI.
  • Paris 75006, Pissepasla, rue St Sulpice, église Saint-Sulpice,
    Pour les groupes, église Saint-Sulpice, Paris VI.
  • Église Saint-Sulpice, Paris 75006, rue Saint Sulpice, Pissapasl
    Avec cuvette (??), église Saint-Sulpice, Paris VI.
  • Paris 75006, Pissepasla, rue St Sulpice, église Saint-Sulpice,
    Avec grille d'éloignement, église Saint-Sulpice, Paris VI.
  • Paris 75004, Pissapasla, rue de Sully
    En pavés de Paris, rue de Sully, Paris IV.
  • Pissepala, empêche-pipi, casse-pipi, Paris 75009, rue Milton, r
    En pavés de Paris, rue Milton, rue Louise-Emilie de la Tour d’Auvergne, Paris IX.
  • Pissepala, Paris 75003, rue Charlot
    En pavés de Paris pour un groupe, accolé à un mur sans utilité, rue Charlot, Paris III
  • Paris 75003, pissepasla, Rue de Beauce, Paris 75003
    Rue de Beauce, Paris III.
  • casse-pipi, empêche-pipi, Paris 75001 Pissepala, rue des Orfèv
    Rue des Orfèvres, Paris I.
  • Paris II, rue Greneta, pissepala, boxeur
    rue Greneta, Paris II
  • Paris 75007, Pissepala, Boulevard Saint Germain
    Boulevard Saint-Germain, Paris VII.
  • Pissepala, rue Berger (45), Paris 75001, « des lettres d’amo
    « Des lettres d’amour », rue Berger, Paris I
  • Rue des prètres Saint-Germain L’auxerois, Paris 75001, pissep
    Église Saint-Germain l’Auxerrois, Paris I.
  • Rue de Birague, Paris 75004, pissepala
    Rue de Birague, Paris IV.
  • Paris 75003, Pissepala, rue Payenne, square Georges Cain
    rue Payenne, square Georges Cain, Paris III
  • Paris 75001, Pissapasla, rue de Rivoli
    Sobre et efficace, rue de Rivoli, Paris I.
  • Pissepala, Paris 75010, rue du Faubourg Saint-Denis
    En structure éphémère RATP, rue du Faubourg Saint-Denis, Paris X.
  • Paris 75004, rue François Miron (2), Pissapasla « en marche 
    Avec une marche pour les plus petits, rue François Miron, Paris IV.
  • Rue du Cardinal Lemoine, Paris 75005, Pissapala, montepala
    Pour groupe, rue du Cardinal Lemoine, Paris V
  • rue de Poitiers (10), Paris 75007, pissepala
    Rue de Poitiers, Paris VII
  • Rue Saint Paul, rue Neuve Saint pierre, Paris 75004, pissepala
    Rue Saint-Paul, rue Neuve Saint pierre, Paris IV.
  • Paris 75002, ue de Richelieu (69), Pissepala
    …Avec réservoir ? rue de Richelieu, Paris II
  • Bricolé, autoéclairé, miroir, Paris 75010, Pissapasla, rue de
    Bricolé et autoéclairé, rue de la Fidélité, Paris X
  • 6, rue Cassini, Paris 75014, pissepala
    LA bonne idée, rue Cassini, Paris XIV.
  • drouet_14483._DSF5909
    d'un petit-coin en faire deux, rue du Faubourg Saint-Denis, Paris X.
  • Pissepala, Cité Vanneau, Paris 75007
    Prix de Rome (??), Cité Vanneau, Paris 75007
  • rue Saint-Denis (221), Pissepala, Paris 75001, école maternelle
    Tabouret, rue Saint-Denis, Paris I
  • Paris 75005, Pissepala, rue des grands degrés (7 ??)
    Rue des grands degrés, Paris V
  • Place de la Concorde, Pissepala, pavillon Gabriel, niche, Paris
    Place de la Concorde, pavillon Gabriel, Paris VIII
  • rue Saint Roch, Pissepala, Paris 75001, traces d’urine
    Comparatif avec et sans, rue Saint-Roch, Paris I.
  • hôtel de Saint-Aignan, Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme,
    Au choix, rue du Temple, hôtel de Saint-Aignan, Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, Paris III.
  • Rue Saint Dominique (51), Paris 75007, Pisse-pas-là, Pissepala,
    Rue Saint-Dominique, Paris VII.
  • Georges Guiard (architecte 1873-1942), rue Daru (33), balcon, Co
    rue Daru, Boulevard de Coucelle, Paris IX.
  • Pissepala, Boulevard Flandrin, Paris XVI,
    Boulevard Flandrin, Paris XVI,
  • Rue de la fidélité, Paris 75010, pissepala, restepala
    Rue de la fidélité, Paris X.
  • Rue Saint-Honoré (138), Paris 75001, pissepala, montepala
    « Pissepala » et « montepala », Rue Saint-Honoré, Paris I.
  • Pissepala, rue de Mogador, Paris 75009
    « Pissepala » ou « montepala », rue de Mogador, Paris IX
  • Paris 75008, pissepasla, Place de la Concorde, Jardin des Tuiler
    « Vapala », Place de la Concorde, Jardin des Tuileries. Paris VIII.
  • Paris 75005, Pissepala, rue Clotilde, Restepala, Couchepala
    « restepala » rue Clotilde, Paris V
  • Place du Panthéon, Paris 75005, Université Paris Assas, Héris
    « Restepala » et hérisson, place du Panthéon, Paris V.
  • Boulevard Bonne Nouvelle, 75010 Paris, tassipala, bureau de post
    « Tassipala », boulevard Bonne-Nouvelle, Paris X.
  • Rue de Mazagran (5), 75010 Paris, tassipala, bureau de poste
    « Tassipala », rue de Mazagran, Paris X.
  • Tassipala, rue de Grenelle, Paris 75007, Chasse-roue
    « Tassipala » et chasse-roues, rue de Grenelle, Paris VII.
  • Tassipala, rue de Grenelle, Paris 75007, Chasse-roue
    « Tassipala » et chasse-roues, rue de Grenelle, Paris VII

Pissepala pour gens pressés

Les néologismes de la langue française, s’habillent parfois d’une « poésie » familière, populaire ou triviale. Les « pissepalas » aussi appelés « empêche-pipi », « casse-pipi » ou « éclabousseurs de chaussettes » sont les anti « petits-coins » des villes.

Sont-ils liés à l’absence de vespasiennes, sanisettes et autres toilettes publiques ?… On peut le penser, mais le problème n’est pas nouveau. Antoine de Sartine, avant d’entamer son ministère de la marine et faire suite à l’interdit du roi « de satisfaire aux besoins naturels » fait disposer des barils d’aisance à tous les coins de rue. Louis-Philippe et le prefet Rambuteau, bien avant les travaux d’Haussmann et le Paris des 20 arrondissements, font installer 467 vespasiennes en maçonnerie (pour moins d’un million d’habitant). Gabriel Davioud, architecte en chef des promenades et plantations  durant les travaux d’Haussmann les dote d’une structure en fonte et on en dénombre jusqu’à 1200 au début des années 1930 (à comparer aux 435 sanisettes installées aujourd’hui [auxquelles on peut ajouter les 300 toilettes publiques des squares et jardin]).

 Une génération spontanée ?

Seul le « petit-coin » reherché par « nécessité » et attirant l’arroseur finit par créer un « éclabousseur de chaussettes ». Il ne répond à aucun standard, son apparition reste imprécise, une seule certitude : il ne concerne que ceux qui « pissent-debout ». Dans une galerie de ce site consacrée aux concours de façades du début du XXè siècle nous n’avons trouvé qu’un seul immeuble aujourd’hui disparu (1898 : 18, rue Croix des petits champs) qui intègre dans un dessin de présentation du projet un pissepala de part et d’autre de l’immeuble. Dans cette même galerie, en 1906, rue de Paradis un immeuble pourtant en retrait et encadré de deux recoins n’intègre aucun de ces dispositifs. Il est souvent accolé à de vieux monuments sans qu’on puisse en conclure qu’il date de l’édification de celui-ci. Ceux qui entourent l’église Saint-Sulpice pourraient revendiquer le titre de « pissepala-étalon ». En pierres ils comblent tous les coins des plus petits aux plus grands et se déclinent parfois en double pissepala voire en pissepala de groupe. L’angle qu’ils forment avec le sol garantit des éclaboussures du bas du genou aux chaussures et l’irrégularité de son revêtement exclu tout calcul de trajectoire. Pour autant on devine une conception très variable et certains laissent penser à une initiative quasi privée d’un regroupement de riverains excédés.

C’est encore autour des bâtiments publiques que l’on trouve une approche homogène sans être pour autant convaincu de l’efficacité du dispositif : une simple barre métallique censée éloigner l’arroseur. Dans nos recherches, et sans prétendre à l’exhaustivité, c’est à l’intérieur des boulevards que nous en avons rencontrés le plus ; probablement du fait que les défauts d’alignement génèrent plus de recoins.

 Ces systèmes d’éloignement par ferronerie sont également déclinés pour nombre de piétons, et d’usages. Nous en avons relevé quelques-uns…

 

Sources documentaires

https://fr.vivat.be.  https://www.duhem.com.  https://www.paris.fr/pages/les-sanisettes-2396  https://fr.wikipedia.org/wiki/Vespasienne

http://aupetitcoin.