• , ruegalerie de paléonthologie Buffon, jardin des Plantes, Pari

Galerie de Paléontologie

Au jardin des Plantes, à l’entrée de la galerie de Paléontologie et d’anatomie comparée on peut voir cette sculpture d’Emmanuel Frémiet L’Orang-Outang étranglant un sauvage de Bornéo. Celle-ci répond à une commande de 1895 et est inspirée des récits d’Alfred Wallace. Les scientifiques relèvent malgré tout deux erreurs que le statut d’œuvre d’art excuse. D’abord la taille du singe est surdimensionnée et l’animal présenté est un mâle dominant reconnaissable à ses larges bajoues et — singularité des orang-outangs — les mâles sont solitaires. Seules les femelles restent avec leurs petits.

1859 Gorille enlevant une femme. Émmanuel Fremiet
1859 Gorille enlevant une femme.

Dans sa jeunesse Emmanuel Frémiet a présenté une œuvre reconnue comme une des premières d’un thème apparu avec elle : la bestialité. Sa sculpture Gorille enlevant une femme a d’abord été refusé au salon de 1859 (l’époque polémique alors la théorie de l’évolution de Charles Darwin). Elle finit par être présentée au Louvre dans une niche, cachée par un rideau que seuls les hommes et les femmes mariées peuvent soulever. Elle est détruite en 1861. En 1880 le journal Le Temps relate que dans un village au Gabon, une femme a été molestée par un gorille après avoir détruit des cabanes.

Fremiet revient sur sa sculpture et en 1887 en réalise une nouvelle version — à la différence de la version de 1859, la femme est nue — qui reçoit une médaille d’honneur du Salon des artistes français de 1887, rencontre un égal succès à Munich l’année suivante… mais est refusée par le Muséum national d’histoire naturelle de Paris (aujourd’hui visible au Muséum de Nantes). En 1899 la sculpture est fondue et exposée sur la pelouse du Musée Américain d’histoire naturelle de New-York. En 1917, elle inspire l’affiche de propagande anti-allemande Destroy this mad brute — en silhouette apparaît la cathédrale de Reims bombardée — seize ans avant la sortie du film King-Kong.

Sources documentaires : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gorille_enlevant_une_femme